Archives de Tag: vin Montelena

Chateau Montelena, chardonnay 2008, Californie

Wow!

Achat: acheté au vignoble directement par des amis adorables et généreux qui ont décidé de partager cette bouteille avec nous.

Prix: 50$ au vignoble, 54,50$ à la SAQ

Pays: États-Unis

Région: Napa valley, Californie

Apogée: je crois que c’est un vin qui aurait pu résister au temps vu sa qualité, mais en 2012, il était excellent et prêt.

Mise en contexte: Le château Montelena est un magnifique vignoble situé dans la réputée région de Napa valley en Californie. Tout commence en 1882 lorsqu’Alfred L. Tubbs décide de planter des vignes sur les 254 acres de terrains qu’il venait d’acquérir. En 1886, après avoir construit le château et planter ses vignes, il fait venir un oenologue français. 1o ans plus tard, il est la 7e plus gros vignoble de la région, mais la prohibition viendra mettre un frein à ses activités. Elles reprendront évidemment après la levée de l’interdiction et en 1958, la famille Tubbs vendra le domaine à Yort et Jeannie Frank qui recherchaient un coin tranquille pour leur retraite (avouez qu’on aimerait bien avoir ce genre de retraite aussi!). Ils donneront un deuxième souffle à l’endroit en faisant creuser un étang et en améliorant l’aménagement extérieur. C’est sous le leadership de Jim Barett que l’équipement pour la production du vin sera modernisé. À partir de 1972, on produira d’excellentes bouteilles et c’est, encore aujourd’hui, la famille Barett qui exploite le vignoble. Il y a 4 sortes de cépages qui sont utilisés dans les vins de Montelena : le cabernet sauvignon, le zinfandel, le chardonnay et le riesling.

Dégustation: J’adore les vins blancs, ce n’est un secret pour personne 🙂 Par contre, je ne suis pas très chardonnay, mais des chardonnay comme celui-là, emmenez-m’en une caisse! Tout d’abord, on peut admirer la robe dorée et grasse de ce vin qui se colle agréablement aux parois de notre verre.

Le nez, complexe et assez particulier, révèle des arôme de poire et d’épices (on sent un petit côté anisé). Il est aussi légèrement boisé, à cause qu’une partie des raisins a vieilli en fût de chêne et d’un autre côté, on retrouve aussi le côté minéral dû au stainless de la barique qui a accueilli l’autre partie des raisins. On est perplexe, intrigué, on a hâte d’y gouter.

Et on plonge dans cette robe dorée et on reste tout d’abord surpris, puis on devient amoureux. C’est très particulier parce que le vin ne décèle aucune acidité, oubliez la grimace, vous n’en ferez même pas l’ombre d’une seule. Par contre, on ne retrouve pas de sucre non plus. C’est vraiment spécial, ça goute le beurre, les noisettes. On retrouve le côté gras et fruité de la poire, mais aucun sucré. Nous avons dégusté cette petite merveille avec un tartare de saumon, c’était très bon, mais je crois qu’il aurait bien accompagné une raclette ou une fondue au fromage. J’ai vraiment apprécié le goût comme l’expérience de ce vin spécial qui ne ressemble à rien d’autre de ce que j’ai pu boire avant, surtout pas au chardonnay!

La seule chose qu’on peut lui reprocher, et c’est presqu’impardonnable, c’est qu’il n’est pas disponible ici. Si vous passez aux États-Unis, sur la côte Ouest, j’ai la ferme impression que ce vignoble vaut tout un détour!