Archives de Tag: vin blanc riesling

Riesling McWilliam’s Hanwood estate 2009

Un petit vin de semaine à bon prix ou un bon candidat au kir

Achat: SAQ

Prix: 14,95$ mais en ce moment il y a 1,50$ de rabais

Pays : Australie

Région: Australie méridionale (Sud-Est)

Apogée: prêt à boire, mais mérite de prendre l’air un peu.

Mise en contexte: Fondée en 1877 par Samuel McWilliam, cette entreprise vinicole est une des plus vieilles d’Australie et aussi une des plus connues. 6 générations plus tard, c’est maintenant Scott qui en est à la tête et qui cultive maintenant la vigne dans 45 régions australiennes. C’est une énorme maison qui exporte ses 6 sortes de vins (riesling, chardonnay, carbenet sauvignon, merlot, pinot noir et shiraz) à travers le monde.

Dégustation: À première vue, ce n’est pas impressionnant. Les arômes, timides, ne se laissent pas deviner facilement. On reconnaît les agrumes et un peu de fleurs, mais rien de facilement reconnaissable. Quand je ne reconnais pas l’odeur, ça m’énerve bon 🙂 J’imagine que ça viendra avec l’expérience… Il faut le servir très frais, comme la plupart des vins blancs et avec un petit tour dans le verre, il se laisse découvrir. Ça vaut la peine d’ouvrir la bouteille d’avance, de la mettre dans un seau à glace pour qu’il soit très froid et de le servir ensuite dans les verres un peu d’avance. Le temps de le boire, il aura révélé ses capacités et n’aura pas trop réchauffé. Il est aussi légèrement effervescent, ce qui ajoute une touche de fraîcheur. Par contre, tout nu, il est, à mon goût, trop acide. D’ou la nécessité de le laisser respirer; il s’arrondit avec le temps. Par contre, avec le homard trempé dans le beurre au citron, l’acidité se tolère beaucoup mieux et est même la bienvenue pour alléger l’accord. Encore une fois, l’importance de bien accorder met et vin.

Au goût, il est fidèle à ce qu’on sent. Il est fruité, pas trop exubérant, pas vraiment gras non plus. Sur le site Internet du producteur, on suggère de le boire avec des mets asiatiques. Effectivement, je crois qu’avec du poulet général Tao ou un truc du genre (sauce onctueuse, un peu épicée) ça pourrait aussi être très bien. L’important, c’est de ne pas le servir avec un truc trop acide parce que là, vous allez grimacer. Il faut compenser l’acidité du vin avec quelque chose de rond, sans être trop sucré.

J’ai acheté ce vin parce qu’il était en vente à la SAQ et mis en évidence. À 13$, c’est un bon rapport qualité prix et ça fera l’affaire pour un repas de semaine ou encore, en apéro avec de la liqueur de cassis pour un petit kir qui débutera une belle soirée entre amis ou en amoureux.