Archives de Tag: restaurant rue St-Laurent

Bouillon Bilk, 1595 boul. St-Laurent, Montréal

Hé non, je ne suis pas morte! Seulement tellement occupée que je néglige un peu mon blog…  Je ne pouvais pas passer à coté du Bouillon Bilk sans vous faire part de mes impressions 🙂

Resto sur la rue St-Laurent, Bouillon Bilk existe depuis 2011. Lorsqu’on entre dans l’endroit, on ne pourrait pas dire exactement comment on se sent.  Je trouve que ça manque un peu d’ambiance.  Le décor est un peu froid, l’accueil n’est pas vraiment chaleureux, mais c’est bondé de monde.  Il y a un grand bar au centre de la pièce. Notre serveuse, sera beaucoup plus sympathique que l’hôtesse qui nous aura assigné une table.

Les verres d’eau arrivent de même que 2 grosses tranches de pain, surement maison, dense et moelleux à souhait.  Par contre, une quantité ridicule de beurre non salé les accompagne. Bon pour mes fesses, moins dans ma bouche par contre.

Quand nous visitons ce genre d’endroit, qui nous a, soit dit en passant, chaudement été recommandé et qui se classe parmi les meilleures tables de Montréal sur TripAdvisor, on laisse la cheaperie de côté et on se lance.  Autrement, comment bien apprécié l’endroit si on se limite trop?  Nous avons donc commencé le repas avec une douzaine d’huitres fraiches sur glace. 10 de la côte Est et deux de la cote Ouest (pour Fred car je ne les aime pas tant).  Servi avec trois sauces maison: une aux tomates et raifort, une mignonnette vinaigre de vin blanc et rhubarbe et une mignonnette classique.  Très bon.

Nous continuons avec les entrées et commandons chacun un verre de vin, un Riesling pour moi et un côte de Beaune (je ne suis pas certaine…) pour Fred.  Des importations privées, correctes, mais sans plus.  Je me laisse tenter par l’entrée du moment: un sashimi de thon rouge de la Nouvelle-Écosse avec fraises, basilic, feuille de Nori croustillante, petit pois et une mayonnaise aux fèves fermentées. Beau pour les yeux, délicieux dans la bouche, mais j’avoue que la portion m’a laissé perplexe, c’était minuscule et pour le prix, on était en droit de s’attendre à quelque chose d’un peu plus consistant! Le thon fondait dans la bouche et le sucré de la fraise et la fraicheur du basilic offrait un agréable rafraîchissement en ce soir de canicule.

IMG_0022

Fred a opté pour le tartare d’agneau aux épices berbères, aubergines, fleurs de courgette grillées, pêches et fromage frais.  C’était bien, on goutait les accents maghrébins du plat, mais il manquait un petit quelque chose, une épices, un sel, qui aurait rehaussé le goût des aliments.  Portion un peu plus rassasiante, encore une fois, l’oeil se régalait autant que le reste face aux détails et à la confection de l’assiette.

IMG_0023

Mais le clou de la soirée revient aux repas principaux que nous avons choisi.  J’ai jeté mon dévolu sur la poitrine de pintade, sauce crémeuse aux morilles, copeaux de foie gras, purée de mais, pêches fraiches.  Honnêtement, j’ai dû faire mon deuil lors de ma dernière bouchée.  La pintade rôtie sur un coté, juteuse et tendre dans l’ensemble était délicieuse, mais que dire de la sauce! De grosses morilles sur ma pintade, des saveurs qu’on ne mange pas souvent, fabuleux. J’ai redemandé du pain pour nettoyer mon assiette c’était trop merveilleux. Les légumes, croquants et le fair gras, fondant complétaient l’assiette pour un maximum de saveurs et de textures.  Franchement, c’est surement un des meilleurs plats que j’ai mangé dans ma vie, rien de moins!

IMG_0024

Mon chéri n’a pas été déçu non plus par son plat.  Trois énormes pétoncles, cuits à l’unilatérale, fondant et savoureux dans une sauve hollandaise maison délicieuse avec chou-fleurs, champignons shitake, poires et un petit beurre noisette.  Son assiette, aussi belle que les autres était un réel succès et c’est à ce moment que nous avons compris pourquoi le restaurant jouissait d’une aussi bonne réputation.

IMG_0025

Nous ne pouvions terminer la soirée sans prendre un dessert.  Mon homme est allé dans la fraicheur avec des fraises accompagnées d’une crème chantilly au chocolat blanc, d’amande et de biscottis au matcha.  Bon et frais, le tout servi sur une eau à la fraise, c’était estival.

IMG_0028

J’y suis allée dans le un peu plus cochon avec un gâteau au tamarin, noix de cajou, chocolat, yogourt à la cardamome et mangue.  Tendre et moelleux, le gâteau au tamarin (ils utilisent cet ingrédient au lieu de liant à base de gluten) était accompagné de sorbet à la mangue ainsi que de morceaux de ce fruit frais.  Du chocolat le recouvrait de même que le petit sablé au noix qui était vraiment savoureux.  Très très bon dessert, à ne pas manquer!

IMG_0027

Est-ce qu’on va chez Bouillon Bilk? Absolument, mais on prépare le budget en conséquence.  Je ne crois pas qu’on puisse s’en sortir en bas de 200-250$ par couple pour une soirée avec vin et tout, si on veut s’offrir plusieurs services.  Pour les plus petits budget, le repas du midi peut être une bonne option

Cielo, rue St-Laurent, coin Mcguire

Un petit resto branché bien agréable 🙂

Le restaurant Cielo est un petit bar à tapas d’inspiration lounge où les couleurs pastels côtoient les faux cristaux. L’endroit est sympathique, les banquettes confortables et le service chaleureux. Pour un samedi soir, l’endroit était relativement calme, mais il faut dire que nous sommes arrivés assez tôt (18h30). Il y a du stationnement disponible dans les petites rues avoisinantes et payant sur la rue St-Laurent.

La spécialité est évidemment les tapas, mais ils offrent aussi quelques plats principaux pour des prix raisonnables. La carte des vins est bien et pas trop dispendieuse; la bouteille la moins chère, un bon petit Borsao, se vend 30$. Les tapas se détaillent entre 5 et 15$, ce qui n’est pas très dispendieux si je compare à d’autres endroits qui offrent le même genre de plat. J’ai découvert cet endroit grâce à un certificat cadeau que j’ai acheté sur promo du jour (30$ pour 60$) et ce qui était intéressant, c’est que nous avions droit à deux certificats cadeaux par table, nous avons donc amené des amis 🙂

Il y avait environ une quizaine de tapas différents, difficile de choisir! Pour deux personnes, 7 tapas vous serviront de repas complet. Je vous énumère donc, commentaires inclus mes chanceux 😉 , ce que nous avons eu le plaisir de déguster. Commençons par les déceptions afin que vous sachiez quoi ne pas prendre lorsque vous irez, car malgré ces petits écarts de conduite, nous avons bien apprécié notre expérience. Nous finirons donc sur une note positive.

1- Carpaccio: décevant, la vinaigrette était-elle absente ou simplement trop insignifiante pour s’affirmer? La viande était fraîche, la petite salade de roquette était ok sans plus, mais globalement, le plat manquait de saveur.

2- Tartare de saumon: encore une fois, pas assez assaisonné et on y avait glissé des poivrons rouges, beurk! Par contre, la fraîcheur du produit n’était pas discutable seulement, ça manquait de goût.

3- Tartare de boeuf: sans être absolument décevant, disons seulement que c’était bon, sans plus. Je préfère mon tartare plus relevé, mais généralement c’était quand même correct.

Bon, fini le chialage, passons au choses sérieuses. Les portions aussi étaient très bien. Il m’est arrivé d’avoir des tapas ou le qualificatif de hors-d’oeuvre ne s’appliquait même pas tellement la portion était petite. Maintenant, en ordre de préférence, les succès de la soirée et je commente seulement ceux que j’ai goûté car nos amis ont commandé d’autres plats, qu’ils ont appréciés, mais que je n’ai pas goûté.

1- Bruschetta au fromage de chèvre: Pain grillé à l’extérieur, moelleux à l’intérieur, mélange de tomate frais et gouteux et surtout, un énorme morceux de chèvre triomphant sur le tout. Très bon.

1- escargot à l’ail gratiné: bonne portion (7-8 escargots), sans être aussi bon que les miens, ils étaient bien 😉

2- Calmars frits: croustillant, pas caoutchouteux, deux petites sauce et du citron pour accompagner le tout. Ce fut unanime, c’était délicieux.

3- Pieuvre grillée: une surprise pour tous. Je n’avais jamais mangé de pieuvre et, enlevez- moi vos face de dégoût, c’est absolument délicieux. Grillée, tendre, la chair rappelant un peu celle d’une poitrine de poulet, sautée à la provençale avec olive noire, tomate cerise et oignon, je vous conseille de passer sur vos préjugés et d’essayer, je ne crois pas que vous serez déçus. Même au niveau de l’apparence, on ne dirait pas de la pieuvre.

4- Proscuitto et sorbet au cantaloup (on dit un cantaloup, pas une!): Vraiment très très bon. Le sorbet était clairement maison avec des morceaux de cantaloup et vu que c’était froid, ça faisait l’effet d’un petit baume sur nos estomacs remplis. Le proscuitto, vraiment très bon lui aussi venait conclure ce plat de façon magistrale.

5- Le clou de la soirée, les gnoccis (maison) à la truffe: c’est le tapas le plus cher de la carte (15$) mais oh combien délicieux. La portion est énorme comparé le tapas moyen, les gnoccis sont tendres, enrobés d’une sauce crémeuse à la truffe. On se roulait pratiquement dans notre banquette. Les petits morceaux de truffes venaient ajouter un petit croustillant au plat tout à fait sublime.

Nous avons fini cette soirée par une petite gourmandise, une crème brûlée, très honnête accompagnée de fraise.

Si vous avez des goûts semblables au mien, essayez les bons coups de la soirée et vous serez comblés. Évidemment, il y a des plats que nous n’avons pas pu gouter, faute d’espace dans le bedon, mais je vous invite à essayer. Disons seulement que les plats crus ne sont pas leur fort, mais ils ont certainement d’autres atouts.

Pour une soirée branchée entre amis, c’est vraiment un bon endroit. À essayer 🙂