Archives de Tag: produits du terroir

Le Champlain, Château Frontenac, Québec 

Tout à fait par hasard, en allant vérifier mon solde de miles Airmiles, je suis tombée sur cet événement: un souper gastronomique au Champlain accord mets et vins.  Ça incluait une visite de leur cave à fromages avec le chef Stéphane Modat. En plus, ça tombait dans le coin de notre anniversaire 😀 

Nous avons donc échangé nos miles et avons pris la 40 vers l’Est. Pour le souper, on nous a installé dans une pièce circulaire, vitrée et donnant sur le fleuve. Trois tables de 10 personnes dans cette ancienne bibliothèque, c’était un peu gênant au début, mais les convives étant bien sympathiques, les conversations ont vite débuté. 

Le 5 services débuta avec un omble article cuit doucement, oignons doux conservés à l’aneth, œufs de truite, crème fraîche au lait de chèvre et poudre de cèpes. Frais, style gravlax, c’était goûteux et beau pour les yeux. Ça nous a mis en appétit!


Suivait ensuite un esturgeon confit, mousse de cèpes et explosion de champignons sauvages. Toujours aussi bon, j’étais quand même un peu triste pour la madame en face de moi qui ne mange pas de poisson. C’était tendre et soyeux et ça m’a réconcilié avec l’esturgeon qui peut parfois goûter un peu fort à mon goût.

Comme 3e plat, un foie gras poêlé de Marieville, fruits nordiques acidulés, amandes caramélisées à l’érable, réduction de jus de betteraves rouges, poudre de cèdre, fleurs de sel à la menthe poivrée. Moi qui adore le foie gras, je n’ai pas été déçue! Cuisson parfaite, on s’est régalé.


Suivait le plat de résistance: un filet de bœuf fumé de l’île du prince Édouard, purée de panais, champignons rouge-vin sautés et son jus de bœuf corsé. Tendre et goûteux, la viande fondait dans la bouche.


Le dessert ne nous a pas déçu: une barre de crème brûlée au praliné du Champlain, enrobée de chocolat noir aux éclats croustillants de noix et sa glace à l’expresso. Je n’ai pas mangé la glace mais je me suis délecté du reste. Une crème brûlée en barre de chocolat, c’est du bonheur dans la bouche!


On y retourne? Pour les grandes occasions ou on mangera autant avec les yeux qu’avec la bouche. Les vins étaient délicieux et servis généreusement. Les plats, malgré leurs noms interminables, étaient de modestes portions et nous avons été finir ce merveilleux repas avec un plateau de fromages de leurs belles caves. Un beau moment gastronomique.

Les marchés d’été de Val-David et de Tremblant

Un must pour ceux et celles qui veulent découvrir des produits de chez-nous.

Depuis plusieurs années déjà se tiennent, de façon hebdomadaire, les marchés d’été de Tremblant et de Val-David.  Sous l’oeil avisé de Diane Séguin, chef et épicurienne, et de son équipe de bénévoles, les dizaines de kiosques s’animent tous les samedi matin de 9h à 13h, face à l’église dans le village de Val-David et près du lac Mercier à Tremblant. Producteurs et transformateurs des Laurentides, de l’Estrie et de la Montérégie se rencontrent et vous font découvrir leurs merveilleux produits dans une ambiance sympathique et chaleureuse.

Il y en a pour tous les goûts; du carnivore assumé au végétariens aguerri, chacun y trouve son compte. Légumes, viandes de toutes sortes (du canard à l’agneau en passant par le veau de lait et les diverses volailles), poissons fumés, produits de boulangerie, fromages, vins et cidres de glace, fruits et herbes aromatiques et j’en passe, s’entassent pour offrir au consommateur un choix de produits québécois « pure laine » de première qualité.

Ici, vous avez accès aux producteurs et pouvez donc vous informer sur ce qu’on vous propose. Vous savez donc comment, où et dans quelles conditions ce que vous achetez à été produit, élevé, préparé. Vous apportez vos sacs et votre argent comptant, vous choisissez, vous cuisinez (parfois, on l’a fait pour vous!) et vous savourez la beauté de notre culture gastronomique.  Arrivez tôt car les produits les plus populaires partent vite.  Pas plus cher qu’à l’épicerie et souvent de bien meilleure qualité (tout en encourageant directement le producteur), les produits des marchés sont une bonne façon de découvrir des aliments locaux et de soutenir une agriculture durable et soucieuse de l’environnement.

Chapeau à Diane pour son initiative et qui, à l’aide des marchés et de son excellent livre de cuisine, nous permet de mieux manger et d’apprécier la qualité de notre terroir.

Venez me dire bonjour à Val-David, j’y serai jusqu’au 1 octobre 🙂