Archives de Tag: Phaedra Laval

Phaedra, boul. Samson, Laval

Un bon resto grec à Laval

Une, voire plusieurs, coches au dessus des Casa grecque et Vieux Duluth de ce monde, Phaedra propose une cuisine grecque authentique ou les plats maisons côtoient les classiques et autres plats plus typiques et rarissimes.

Le décor est ordinaire, même un peu étrange et l’emplacement, épouvantable. Sur le boulevard Samson, annexé à un petit centre d’achat, les chances qu’on s’y arrête par hasard sont minces. Alors c’est grâce à Groupon (encore) que nous avons découvert l’endroit. Nous n’avons pas acheté de coupons car ils impliquaient un menu fixe, mais nous avons tout de même choisi d’essayer.

Le service était épouvantablement lent malgré un achalandage moyen. Nous avons opté pour les tapas plutôt que pour un plat en particulier. Si la présentation des plats n’était pas recherchée, la qualité des plats était très bien.

Nous avons débuté avec une assiette de 3 trempettes (tzatziki et une trempette de feta et piment, notre 3ème choix n’était plus disponible, on nous a donc donné des baklavas pour compenser). Les 2 trempettes, faites maison, étaie vraiment bonnes même si celle au feta était un peu salée. Un bon resto grec qui se respecte se doit de faire sa propre tzatziki!

Suivait ensuite mon coup de cœur: le saganaki. Fromage grec qui ne fond pas, qu’on peut faire grillé ou frire et qu’on accompagne souvent de citron. Salé et ferme, c’est un délice que j’ai découvert en Grèce, mais qu’on retrouve rarement dans les restos grecs d’ici. Chez Phaedra, on le sert avec un mini verre d’ouzo (alcool grec anisé que je n’aime pas du tout) qu’on verse sur le fromage et qu’on fait flamber. Un coup flambé, on ne goute pas l’anis. C’est franchement délicieux!

20120908-125122.jpg

Par la suite, nous avons continué avec des feuilles de vigne farcies. Servies chaude, farcies avec du riz et probablement du veau, elles étaient vraiment bonnes! À essayer absolument.

Suivait ensuite une tarte au fromage maison qui était en fait des feuilletés farcis avec un fromage de chèvre. Un peu décevante à cause du goût de l’huile d’olive qui a chauffé, le plat demeurait tout de même correct.

Parlant d’huile d’olive chauffée, on ne fait jamais cuire cette sorte d’huile! Premièrement, si elle brûle, ça goute mauvais et en plus, elle perd toutes ses propriétés. Je sais, à la télé, on cuisine comme ça, mais demandez à un chef, on vous confirmera ça! Si vous voulez cuire une bonne huile riche en Omega 3, utilisez de l’huile de canola. Conservez l’huile d’olive pour les salades ou pour napper les légumes un coup qu’ils sont cuits. Fin de la parenthèse 🙂

Nous avons terminé notre repas avec une délicieuse assiette de pieuvre marinée et grillée. Servie sur un nid d’oignon grillés très doux, la pieuvre était tendre et croustillante à l’extérieur, c’était très très bien.

Nous avons rapporté les baklavas à la maison. Avec une bouteille de vin blanc grec à 38$, les taxes et le services, l’addition montait à 125$, ce qui n’est pas si mal. Si jamais vous y allez, calculez qu’une assiette de tapas est correcte pour 2 et pour faire un repas, prenez au moins 4 ou 5 plats pour 2 personnes.

Je ne sais pas si j’y retournerai, surtout à cause de l’emplacement un peu moche, mais nous sommes bien contents d’avoir découvert cet authentique restaurant grec.