Archives mensuelles : mai 2018

Le bistro à Champlain, Estérel

Nous avions déjà eu l’occasion d’y aller, à l’époque où le restaurant faisait face au lac Masson et au Champlain Charest n’avait pas vendu sa prestigieuse cave à vin à la SAQ et à l’hôtel Estérel.

Désormais déménagé dans la nouvelle partie de l’hôtel, le bistro à Champlain offre désormais une belle vue sur le lac Dupuis. La cave à vin recèle encore de trésors, surtout pour les porte-feuilles bien garnis. La bouteille la plus chère se détaillant à 48000$, rien de moins!

Nous nous étions offert pour nos anniversaires une nuit ainsi que le repas gastronomiques 6, qui est devenu 8, services avec l’accord met et vin.

On commence cela avec des huîtres Trésor du large des îles de la madeleine et un verre de champagne. Bien que je préfère les huîtres servies sur glace plutôt que sur du sel, c’est très bon et c’est en dégustant tout cela en regardant la brume sur le lac qu’on se dit qu’on est pas mal chanceux, mon chum pis moi, de s’aimer, de s’avoir et d’être capable de s’offrir des moments comme ça.

On continue ensuite avec une mise en bouche de tartare aux deux saumons et sa sauce au yogourt. Très frais, avec concombre et pomme verte, je cherche pourtant ou est le yogourt 🤔

Suit ensuite un gravlax de saumon sur crème fraîche, confites citron, effiloché de fenouil et feuille de capucine. C’est délicieux, ça fond dans la bouche et même si je ne suis pas fan de fenouil, tout se marie à merveille.

On nous sert ensuite une terrine de foie de volaille, onctueuse et goûteuse, mais c’est surtout le visuel de l’assiette qui est impressionnant! Les trait de moutarde avec les petits oignons roses marinés donc un aspect festif à une assiette qui aurait pu être ordinaire si on avait pas fait attention.

Puis, c’est au tour des pétoncles poêlés et les champignons sauvages sur une purée de panais (ou peut-être chou-fleur 🤔). Bref, mon plat préféré tout en finesse ou encore une fois, les accords sont super et explosent de saveurs dans la bouche. Pétoncles cuits parfaitement: légèrement croustillants à l’extérieur et fondant au centre.

Pour les autres plats, je n’ai malheureusement pas de photos, peut-être est-ce du à l’alcool qui coulait à flot…

N’empêche que nous avons dégusté un morceau de flétan et du magret de canard. Le magret était un peu cuit, mais autrement, les deux plats étaient délicieux.

Petit plateau de fromages québécois et nous avons terminé avec une ganache au chocolat et sa glace à la cerise. Quoi que très beau, ce plat est sans doute celui que nous avons le moins apprécié.

Je n’ai pas noté les vins qu’on nous a servis, il y en avait de partout dans le monde. Chaque accord était cependant parfait et le service l’était aussi. Nous avons fini la dégustation avec un verre de château d’Yquem 2003 et c’est complètement satisfaits que nous sommes allés nous coucher.

Honnêtement, l’hôtel et le resto valent le détour pour une belle escapade en amoureux.