Archives mensuelles : septembre 2015

Brasserie T, quartier des spectacles, Montréal

Petite déception…

La réputation de Normand Laprise n’est plus à faire. Quiconque a déjà mis les pieds au Toqué! a sans doute été charmé par la qualité des plats qu’il y a dégustés. C’est donc dans cet état d’esprit que j’y ai amené ma mère pour fêter son anniversaire.

Petit bistro fait sur le long à la décoration minimaliste, l’endroit est tout de même accueillant et original. J’avais réservé sur Internet en mentionnant la raison pour laquelle nous venions, cela n’a pas été pris en considération, mais bon, nous avons eu une table sur la terrasse, c’est tout ce qui comptait en ce mardi après-midi de canicule. La terrasse donne sur un jeu de fontaines qui valsent au son de musique classique, c’est très bien. J’imagine que ce doit être encore plus beau le soir, surtout que la machinerie de construction qui rénove l’édifice en face doit s’être arrêtée.

Jour de fête oblige, nous commandons 2 flutes de champagne (15$ chaque). Les verres sont généreux, les bulles rafraichissent, le soleil brille, c’est merveilleux. Ma mère opte pour une salade verte en entrée, très bonne, mais 7$ pour quelquesde feuilles, ça me semble exagéré. Je choisi le tartare de saumon. Délicieux, frais, servi avec la même salade que ma mère, le plat me satisfait et me met en appétit pour le reste.

En repas principal, le tartare de boeuf a comblé ma mère. Bien relevé et assaisonné. Efficace. J’avais choisi la bavette de boeuf avec les frites. Si les frites étaient bonnes (on s’entend qu’il n’y a pas d’exploit ici), la bavette m’a beaucoup déçu. Petite portion, on a privilégié les patates dans l’assiette, avec une sauce qui goutait trop fort à mon gout et à celui de mon accompagnatrice. La viande n’était pas tendre et avait beaucoup de tirailles comme dirait mon père. La présentation des plats n’était pas plus soignée qu’il le faut. Nous avons pris 2 verres de vin rouges qui, eux, étaient très bon et de bonne quantité.

Je sais que la Brasserie T n’est pas le Toqué!. Par contre, le prix des assiettes est assez élevé et avec le chef Laprise qui y signe son nom, on est en droit de s’attendre à quelque chose qui sort de l’ordinaire, hors, ce n’était pas le cas. J’avais lu avant d’y aller une critique dans La Presse qui allait dans ce sens, mais vu qu’elle datait, je me suis dit que ça serait surement mieux. Au final, la facture m’a couté aussi cher que si j’étais allée au Toqué! pour le diner.

Donc, est-ce qu’on y retourne? Non merci, pas pour moi.