Archives mensuelles : janvier 2014

Restaurant Kashmir, rue St-Paul, Montréal

On y retournera!

J’ai découvert ce restaurant indien grâce à des coupons (hé oui, encore!).  Je n’avais jamais vraiment mangé ce type de nourriture, mais plusieurs personnes m’avaient affirmé que c’était délicieux et ils avaient parfaitement raison.

Nous nous sommes donc présentés au Kashmir, un mardi soir d’automne.  Lorsqu’on est sur la rue St-Paul dans le vieux Montréal, le resto peut facilement passer inaperçu. Pour s’y rendre, il faut monter un escalier et on débouche dans ce petit restaurant très charmant, ou la brique et la pierre se mêlent à la décoration indienne.  Un des plus du Kashmir est sa vue sur le fleuve St-Laurent. J’y suis retournée en hiver et avec les décorations de Noel, c’était magnifique.

Tout le personnel est indien et la plupart de la clientèle aussi, ce qui est toujours bon signe.  La carte des vins n’offrent pas beaucoup de choix, mais les prix sont raisonnables et on peut commander des vins au verre, ce que j’ai fait.  Fred a pris une bière indienne, la Cobra, et elle était bien bonne.  On peut avoir une table d’hôte pour 27$, additionné à un coupon de 19$ qui en vaut 40$, faites le calcul, ça ne revient pas très cher.

Nous avons donc opté pour cette fameuse table d’hôte, question de découvrir quelques plats indiens.  La présentation n’est pas des plus raffinée, mais le gout est là et c’est tout ce qui compte.

Nous avons donc débuté avec les oignons bahjee qui est en fait une galette d’oignons frits et de lentilles au cari. Ils les servent avec une sauce à la mangue. C’est un peu pâteux, mais très bon.


IMG_0620

Fred a ensuite choisi le poulet tandoori et c’était un vrai délice : tendre, juteux, gouteux. Il avait une petite poitrine et une cuisse.  Mais la palme revient au poulet au beurre que j’ai pris.  Depuis que je suis allée chez Kashmir, je suis allée dans d’autres restaurant indien et c’est le meilleur que j’ai mangé. Je me serais roulée dans la sauce. Loin d’être régime, c’était tellement délicieux qu’on se fout des calories. Le poulet était tendre, la sauce riche et crémeuse avec des amandes et des raisins secs je crois.  Juste à y penser, j’ai le gout d’y retourner! Tout cela venait évidemment avec les fameux pains naan badigeonnés de beurre. Miam! Il y avait aussi du riz basmati et des légumes, on a pas tout mangé, il y en avait beaucoup trop!

IMG_0622

Nous avons eu un très bon service, en français s’il vous plait, et c’est certain que j’y retournerai encore, lorsque je ne pourrai plus supporter mon manque de poulet au beurre. Comme on dit: beau-bon-pas cher, ce qui, à Montréal, n’est pas toujours facile à trouver 🙂

 

Restaurant Le Toqué!, place Jean-Paul Riopel, Montréal

À la hauteur de sa réputation!

J’y rêvais depuis que j’avais vu Normand Laprise à Tout le monde en parle.  Auparavant, je ne connaissais pas ce mythique restaurant.  En faisant quelques recherches, je me suis rendue compte que le Toqué n’était pas pour tous les budgets.  Réputation impeccable, chef de renom, menu dispendieux, on ne va pas au Toqué tous les jours.  C’est donc pour l’anniversaire de mon chéri que j’ai décidé de nous gâter (cadeau surement un peu égoïste 🙂 ).  Quelle ne fut pas ma surprise de constater que, non seulement le restaurant était ouvert le midi, mais en plus, à des prix assez raisonnables si on tient compte de l’endroit. Magnifique journée d’été, il fait chaud, nous avons un programme en amoureux, et nous commençons tout cela avec un dîner au Toqué.

On n’a pas franchi la porte qu’on a déjà un petit stress. Sommes-nous assez bien habillé? Est-ce que ce sera snob et guindé? Pas du tout.  Pour le lunch, les gens sont relaxes, jeans et t-shirt sont ici les bienvenus.  Le personnel, avec un uniforme hors du commun, est sympathique et gentil, tout en étant très professionnel.  Le restaurant est beau, moderne, lumineux et chaleureux. Une cave à vin vitrée, avec des bouteilles suspendues, trône au centre du restaurant. Fini le stress, on se sent les bienvenus.

La carte du midi change régulièrement et vous y avez accès en ligne.  Le prix des plats principaux inclus une entrée de votre choix.  Pour chaque plat, on vous propose un accord avec le vin au verre, c’est génial.  La plupart des vins, si ce n’est pas tous, sont des importations privées de grande qualité.  Déjà, on a l’eau à la bouche.

Alors on se lance.  J’opte pour un carpaccio de veau accompagné de son verre de Riesling. DÉ-LI-CIEUX!!!! L’assiette est magnifique et délicate. Des radis et des échalotes françaises ornent les tranches minces de veau. Une petite mayonnaise avec de l’huile, du sel et du poivre viennent compléter le plat. C’est frais, c’est bon, je me délecte.

IMG_0544

Fred opte pour un tartare de thon. OK, je sais, nous avons rayer le thon de notre vie en tant qu’aliment à consommer vu que c’est un poisson qui est en voie d’extinction.  La raison pour laquelle Fred a tout de même pris le plat c’est que le restaurant a acheté un thon en entier, qui avait été péché à la ligne par un monsieur (donc pas issu de pêche commerciale) et que c’était la seule fois que le Toqué servait cette sorte de poisson.  Lorsque tout le thon aurait été mangé, il disparaitrait de la carte.

J’en profite pour vous parler de la philosophie du Toqué quant à la provenance de ses aliments.  Tout d’abord, la plupart des produits sont des produits d’ici, élevé et cultivé par des gens d’ici.  Ils sont aussi issus de culture biologique.  Le restaurant a même son propre potager sur le toit de l’immeuble où il est situé.  Ce qu’on vous sert a donc été manipulé avec le plus grand respect et est d’une fraicheur exceptionnelle.  Des caractéristiques qui font évidemment monter les prix, mais qui vous assurent une expérience culinaire optimale.

Revenons au thon.  Vous vous douterez bien qu’il était fameux, à se rouler par terre même!  Extrêmement frais et tendre, les chefs ont su faire honneur à la bête.  Seul petit bémol, pour ce plat, nous n’avalons pas été convaincu de l’accord avec le vin.

IMG_0545

Comme plat de résistance, j’ai choisi une crêpe à l’effiloché de porc avec une sauce au gingembre.  Petite tendance asiatique avec la mayo épicée, c’était gouteux et parfaitement épicé. Toujours aussi beau dans l’assiette et bon dans la bouche, je n’ai pas été déçue.  La portion était plus que suffisante et le porc fondait littéralement dans la bouche. Je me suis régalée.  Fred a opté pour des pâtes fraiches avec légumes frais et pesto et malgré la simplicité du plat, il fut aussi satisfait.

IMG_0546                                 IMG_0547

Malheureusement, nous n’avions plus de place pour prendre un dessert.  On nous a tout de même offert un petit carré de sucre à la crème au paprika fumé et fleur de sel. J’aime les mélanges audacieux qu’on ne ferait pas à la maison, comme le reste du repas, c’était tout simplement délicieux.

Plus tard, je suis retournée diner au Toqué avec mon amie Claudie.  Le menu avait évidemment changé, mais nous nous sommes tout autant régalée et je bouille d’impatience d’y retourner. Peut-être la prochaine fois essaierons nous la formule du soir et tant qu’à faire, nous prendrons la totale. En attendant, de ramasser mes sous, je vous encourage fortement à vous gâter et à essayer le Toqué, vous ne serez pas déçus!

Si vous alliez diner et que vous prenez un verre de vin avec chaque plat, calculez qu’il vous en coutera environ 50$ par personne, taxes et service inclus.

Je profite aussi de l’occasion pour vous souhaiter une bonne année 2014 remplie de bonheur, de bonne bouffe et de bons vins.  Mais surtout, je vous souhaite la santé, car sans cela, il est difficile de profiter du reste.  Je vais aussi essayer d’écrire plus de blogs, avec l’arrivée de bébé, j’ai été moins productive en 2013.  Il faut dire qu’on sort un peu moins aussi.  Alors, je vous dit à bientôt et merci de me suivre et de me lire, ça me fait chaud au coeur. N’hésitez pas à commenter, que vous soyez d’accord ou non 🙂