Archives mensuelles : mars 2012

La grange vin et bouffe, Vieux Montréal, rue McGill

À essayer 🙂

Tout à commencé avec des coupons, encore! Coupons que j’ai oubliés et qui ont expiré. Pas grave, ils conservent du moins le montant que j’ai payé. La grange est un bar à vin avec une formule de style tapas. On peut aussi y prendre un vrai repas si le cœur nous en dit.

L’ambiance, décontractée et sympathique donne un plus à l’endroit. Les bouchées sont servies sur des planches de bois, le service est sympathique, on peut aussi s’assoir au bar si on veut.

Le menu n’est pas énorme, mais chacun peut y trouver son compte et tous les plats que nous avons goûté étaient très bons.

J’étais affamée, on s’est donc lâchés lousse 🙂 Pour commencer, 4 petits disques de fromage Do-Ré-Mi grillés, avec pesto et tomates cerises confites. Dé-li-cieux! On en veut encore! La texture de ce fromage est géniale et vous pouvez justement le faire grillé ( ou frire pour les plus cochons) et il garde sa forme sans devenir coulant et difforme.

Suivait ensuite le foie gars au torchon. Le plat le plus décevant selon moi. Un petit morceau, accompagné d’un pain d’épice en forme de morceau de puzzle et d’une verdure tête, surplombé d’un ketchup au fruit et assaisonné aux épices. Personnellement, je ne triple pas sur l’accord pain d’épice et foie gras, je trouve que le goût du foie s’y perd. Et la portion était décevante, même pour un tapas.

Nous avons aussi choisi des croquettes de crabe accompagnés de leur sauce tartare maison. Bon et honnête, les croquettes manquaient cependant un peu de lunch. On aurait aimé un petit côté piquant ou une épice qui serait venue relever la bouchée. Mais c’était tout de même bien.

Fred a aussi commandé le tartare de bœuf. J’avoue mètre laissé tenter et je n’ai pas regretté. Vraiment très bon, lorsque je serai redevenue svelte et officiellement maman, je me gâterai avec la portion repas de leur tartare. Loin de se perdre dans les assaisonnements, le goût de la viande, très fraîche et coupée au couteau, est brillamment relevé par un minimum de préparation. J’aurais juste ajouté quelque grain de fleur de sel et le plat aurait été parfait. Mais vu que la perfection n’est pas de ce monde, ce tartare était tout de même des plus satisfaisants.

Pas encore rassasiés, nous avons commandé le plateau de charcuteries et fromages à 25$. Dispendieux? Par pour ce qu’on nous a servi. 4 ou 5 sortes de charcuteries artisanales avec 3 fromages québécois accompagnés de noix grillées et pain. Le proscuitto est littéralement le meilleur que j’ai jamais mangé. À essayer pour les amateurs 🙂

Le prix des consommations est aussi raisonnables. Avec une bière et un verre de vin pour mon chéri et 2 virgin Mary pour moi, le total de la facture s’est élevé à 92$ avec taxes et service, ce qui est très raisonnable pour la qualité de ce que nous avons mangé. Nous y retournerons!

Tant qu’à se faire de la pub…

J’en profite, en toute abuseur de mon propre site, pour vous parler de mon super condo qui est désormais à vendre. Pas rapport avec le vin ou la gastronomie, vous avez absolument raison, mais d’un autre côté, si je veux continuer à utiliser mes papilles gustatives ici et là, je dois absolument vendre cette merveille, question de ne pas me ramasser avec 2 hypothèques et être ainsi obligée de manger de la soupe Lipton jusqu’à la fin de mes jours 🙂

Idéalement situé à Bellefeuille à 5 minutes de l’autoroute 15, 15 minutes des pentes de ski de Saint-Sauveur et 25 minutes des centres d’achat de Laval, ce superbe 5 pièces n’attend que vous! 5 pièces? Oui madame: 2 chambres à coucher, un immense salon avec foyer au bois, une salle à manger avec un vrai de vrai mur de briques provenant du Vieux-Montréal, 1 cuisine avec armoires et comptoirs neufs (en ardoise les comptoirs s’il vous plaît!), 1 salle de bain entièrement rénovée avec une superbe douche en céramique avec porte en verre et une salle d’eau pouvant accueillir laveuse, sécheuse, balayeuse centrale et plusieurs tablettes. Notez ici que la balayeuse et les tablettes vous sont offertes gracieusement et qu’il y a aussi possibilité de devenir acquéreur des 2 électros ménagers agés de seulement 3 ans et de couleur noir pour une somme des plus modiques. Elles sont vraiment belles! Mais pourquoi vouloir s’en débarasser? Parce qu’on nous donne tous les électros dans notre nouvelle maison, sinon, c’est sûr que je partais avec. Cette offre est aussi valide pour le frigo.

Fini le tapis d’origine, vous déposerez vos pieds sur du plancher de bois flottant ou de bois franc dépendement de la pièce où vous vous trouverez. On vous laisse aussi le four, le lave-vaisselle, les rideaux, les luminaires, la hotte, bref, vous n’aurez pratiquement rien à acheter. On peut même vous en laisser plus, tout se négocie!

Le quartier est en plein développement, ce qui veut dire que le condo prendra de la valeur d’ici quelques années, c’est tout un investissement! Des rénovations à faire? Oubliez ça, tout a été fait, vous n’avez qu’à déménager. Oui, mais on peut pas laisser Fido et Minette! Pas de problème, les animaux sont les bienvenus! Et les enfants? Il y a une 2e chambre et une école primaire à 2 minutes à pieds. Fini l’autobus scolaire!

Hummm, c’est louche… Si c’est si parfait, pourquoi vous en allez-vous? Excellente question mon cher Watson, voyez-vous, c’est que mon bedon prend de l’expension. Oui, mais vous avez dit qu’il y a une deuxième chambre! Ce que vous êtes perspicace! Mon cher conjoint que j’adore doit avoir un bureau à la maison pour sa compagnie, il prend donc le bord (le bureau, pas le conjoint) avec l’arrivée de bébé. En toute honnêteté, nous ne déménagerions pas si je n’étais pas enceinte. Les voisins sont super calmes, le condo est magnifique et le quartier paisible.

Pour 154900$, cet endroit de rêve peut être à vous. Nous avons calculé, avec une mise de fond de 5%, ça vous fera des paiements d’environ 800$ par mois pour une hypothèque de 25 ans. Pensez-y, être propriétaire, c’est mettre des sous de côté à chaque mois tandis qu’être locataire, pour une somme similaire, c’est beaucoup moins avantageux.

Vous voulez des photos? Pas de problème, cliquez sur le lien en bas et vous serez servi. Ensuite, une visite vous convaincra. Faites vite, il ne restera pas disponible longtemps. Nous sommes flexibles pour les dates de déménagement, en autant que ça se passe d’ici la fin de l’été.

À qui la chance 🙂 ???

http://www.fredetcarine.com/condo

 

Le chalet grec, Saint-Sauveur

Une valeur sûre

Sans tomber dans la haute gastronomie, le chalet grec se situe tout de même au dessus des Casa grecque et Vieux Duluth de ce monde. Un apportez votre vin sur la rue principale, toujours plein à craquer, on y va pour ses plats honnêtes et sa facture raisonnable. Idéal pour les groupes, bruit et proximité sont de mises. Un décor correct et plus de 60 places assises et collées complètent le tableau. Le service est efficace et impersonnel, mais vu la quantité de clients, on est déjà contents d’avoir nos assiettes rapidement et à une température au-dessus du zéro 🙂

Les plats, tous copieux, trouvent preneur pour environ 17$-18$ dollars chaque. Les grillades sont franchement bonnes et pour 20$, vous pouvez avoir une assiette surf’n turf (tournedos de bœuf et crevettes) ou encore l’assiette du gastronome (tournedos, côtelettes d’agneau et crevettes). Ce sont les 2 plats les plus chers et ils sont vraiment satisfaisants 🙂

Ce soir, nous avons opté pour l’entrée de calmars frits, accompagnés de citron, que nous avons partagée. Croustillants, juste bien cuits, bref très bons.

Comme plat de résistance, j’ai choisi le surf’n turf. Cuisson parfaite, viande très tendre et goûteuse. Accompagné d’une sauce aux champignons absolument épouvantable, d’une salade maison et de grosses frites grecques, c’est une assiette presqu’impossible à terminer. Déçu de la sauce? Pas vraiment vu que la viande est goûteuse, on a pas envie de noyer le goût.

Fred a pris les souvlakis auxquels il a ajouter de la tzatziki et il était très satisfait aussi. Pas de dessert, on est bourré.

45$ dollars plus tard pour les deux et un doggy bag, encore une fois, le Chalet grec à fait la job et nous y retournerons très certainement.

Dure soirée…

Dure soirée est le recueil d’anecdotes sur l’humour, tout récemment sorti sur les tablettes, écrit par François Morency. Ce dernier a consulté 27 humoristes pour leur soutirer les expériences les plus étranges, voire humiliantes, qu’ils avaient vécu. C’est ainsi qu’en toute humilité, on apprend les faux pas et traumatismes de Louis-José Houde, Caty Gauthier, Claude Meunier et plusieurs autres. Même si ce n’est pas très gentil de rire du malheur des autres, il est difficile de ne pas éclater de rire devant des situations complètement ridicules ou encore de ressentir un profond malaise en se disant: ouf, j’espère que ça ne m’arrivera jamais.

Avant chaque anecdotes, Morency nous explique le contexte dans lequel il a rencontré l’artiste qui s’apprête à nous dévoiler le côté obscur de l’humour. Son écriture, mordante et franchement très drôle, contribue grandement au plaisir de lire cet ouvrage. Exemples farfelus, expériences personnelles, bref c’est une lecture légère qui nous fait sourire, mais aussi nous fait réaliser à quel point ce métier est difficile. On a tous déjà fait une mauvaise blague qui s’est accompagnée d’un silence embarrassant et de regards découragés, on s’en est remis avec l’orgueil un peu écorché. Mais lorsque c’est ton métier et que tu te plantes devant plusieurs centaines de personnes…. Outch!

Je ne suis pas devenue critique littéraire, mais j’ai eu la chance d’assister au lancement et j’ai beaucoup aimé l’expérience. Humoristes, journalistes et fans ont envahi le théâtre Corona pour cet événement. J’ai eu une invitation grâce à François Morency qui a eu la générosité d’inviter des fans Facebook. Je l’avais rencontré 2 semaines auparavant sur le tournage de TLMEP et nous avions un peu parlé. Il est tout à fait charmant! Gentil, sympathique et franchement pas laid :-), on sent qu’il nous écoute lorsqu’on lui parle et il n’est pas expéditif. Moi qui est habituellement gênée avec les artistes car j’ai toujours peur de le déranger, jamais Morency nous a fait sentir que nous le dérangions. Nous sommes allés le voir pour faire signer le livre et il nous a reconnu. Il prenait le temps de regarder chaque personne et d’échanger quelques mots, bref c’est un chic type, très simple et pas vedette du tout.

Sur place, il y avait quelques humoristes qui sont venus saluer l’événement tels que Sugar Sammy, Claude Meunier, Laurent Paquin (qui est lui aussi franchement sympathique), Jean-Michel Anctil, Billy Tellier et un gars des Chic’n Swell.

Je vous conseille vivement d’acheter le livre, pour vous ou pour donner en cadeau (et non je ne recevrai pas de sous pour la merveilleuse publicité que je suis entrain de faire!). Il me reste encore quelques pages à lire et j’avoue ne pas avoir hâte d’avoir terminé. Et en passant M. Morency, si jamais vous tomber sur ce texte, on s’ennuie vraiment de midi Morency!