Restaurant La Trattoria, Key West

Vous allez dire : hey la grande, ça fait plus d’un mois que tu es revenue de Key West, yétait temps! Je sais, mais j’avais perdu ma feuille de note set vu la belle température, en faisant du ménage, je l’ai retrouvée. Si je me donne la peine de vous écrire sur ce resto situé à plus de 3000 km d’ici, c’est pour vous inciter à y aller si jamais vous mettez les pieds à Key West, la ville la plus au Sud des États-Unis (80 miles de Cuba seulement!).

Lorsque nous sommes allés à Key West l’an dernier avec Claudie et Maxime, nous avions voulu y manger mais la file d’attente nous avait découragé. Pour l’anniversaire de mon Fredo, nous nous sommes donc repris et n’avons pas été déçus. Le restaurant est chic, accueillant sans être trop guindé. Vous pouvez y aller si vous êtes en jeans et en gougounes 🙂 Le service est impeccable, le petit monsieur préposé à l’eau n’a jamais paru dérangé par ma soif inépuisable et me remplissait mon verre sitôt la dernière gorgée disparue. Le serveur, très sympathique aussi, assurait très bien son rôle. C’est très important car même si vous mangez super bien, si le serveur à l’air bête, ça gâche la soirée.

Donc, je me prends un apéro: un petit verre de vin blanc (sauvignon) qui sent la papaye et le pamplemousse. Je trouve que les sauvignons sont une bonne façon de découvrir les vins blancs grâce à leurs arômes et leur goût de fruits exotiques. Ensuite, en entrée, un carpaccio à l’huile de truffes blanches. OH-MY-GOD! Trop bon, j’en pleurais presque quand j’ai eu fini! Fred a pris les antipasti del la casa et c’était aussi délicieux. L’assiette généreuse comprenait de la mozzarella fraîche, 3 sortes de viandes froides, piments et ail rôtis, etc. On pourrait prendre cette assiette pour 2 personnes tant les portions étaient copieuses. Avec cela, on nous sert du pain frais, tout juste sorti du four avec un mélange d’huile d’olive, de vinaigre balsamique et de parmesan.

Avec tout ça, nous avions choisi un vin rouge italien (ben quin!) que nous avons beaucoup aimé malgré le fait qu’il soit un peu jeune et qu’un petit tour de carafe aurait révélé encore plus. Pèppoli chianti classico d’Antinori 2008. Une cinquantaine de dollar au resto (c’est pas tous les jours qu’on a 25 ans), ici en SAQ il se détaille 23,95$ et aux États-Unis, peut-être quelques dollars de moins.

Comme plats principaux nous avons choisi: une salade tomate, mozzarella et basilic frais pour moi et pour Fred, des pâtes norma (tomates fraîches, aubergines, oignon dans une sauce demi-glace) et c’était très bon. Ça s’accordait bien avec le vin. Ma salade était aussi à la hauteur de mes exigences et finalement, même si c’était une entrée, j’étais rassasiée.

Pour dessert, ils ont « offert » (en fait ils nous l’ont mis sur la facture sans qu’on aie choisi, point négatif de la soirée) un tiramisu à Fred avec un « volcan de Bangale »! Une chance que Fred aime ça parce que sinon, j’aurais chialé. Habituellement, quand c’est ta fête, on t’offre le dessert, mais bon, ça ne valait pas la peine de faire un plat avec ça. Ils se sont peut-être trompés aussi, anyway, c’est pas vraiment grave.  J’ai pris des cannoli au fromage riccotta et la présentation était aussi bien que le goût. Seul détail négatif, à part l’histoire du dessert, ce sont les fourchettes. Vraiment pas agréables, c’est ridicule, mais ça m’a frappé!

Finalement, le verdict est que si nous retournons dans ce coin de pays, nous repasserons surement pour une bonne bouffe italienne  La Trattoria 🙂 En attendant, rien ne vous empêche d’y aller aussi!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s