Marc Brédif Riche Vouvray 2008

Parfait avec de la fondue au fromage!


Achat: SAQ

Prix: 19,40$

Apogée: prêt à boire, mais peut se bonifier avec quelques années de plus

Pays: France

Région: Vallée de la Loire (Touraine)

Cépage: Chenin blanc

Mise en contexte: Fondée en 1893, la maison Brédif est depuis, très réputée en France comme dans plusieurs autres pays. Les caves du domaine ont commencé à être creusées au Xe siècle et font partie des plus belles caves de la Vallée de la Loire. On y retrouve des bouteilles datant de 1874! On peut d’ailleurs la visiter et y faire des dégustations. Le baron Patrick de Ladoucette (on ne rie plus avec un nom comme cela!) a repris le domaine en 1980. Brédif produit donc d’excellents Vouvray qui sont très réputés, ainsi que deux autres sortes de vins (un vendange tardive et un Vigne Blanche qui provient d’une sorte de vigne portant le même nom et qui appartient exclusivement à ce vignoble).

Dégustation: Lorsqu’on le sent, on est loin de mes vins blancs fruités présentés dans les autres articles. Il sent très minéral (la terre noire lorsque l’on jardine, les cailloux) et même la craie qu’on utilise pour écrire au tableau. Ayoye, vous direz-vous, a-t-on vraiment le goût de boire cela? Et oui! Premièrement, parce que ça sent particulier, oui, mais c’est tout de même une odeur agréable. Ensuite, parce que ça ne goûte pas ce que ça sent. On distingue des saveurs de fleurs et de melon de miel. Il a une texture grasse (on le voit à la trace qu’il laisse sur le verre, mais on le sent en bouche aussi car tout comme sur le verre, il colle à la bouche). C’est un vin complexe car ce n’est pas facile de déterminer toutes les saveurs qu’il nous présente, idem pour les arômes.

Mais où il devient vraiment formidable, c’est lorsqu’il accompagne une délicieuse fondue au fromage maison, pas l’espèce de pâte commerciale (que j’aime aussi, mais qui n’a rien de comparable avec un mélange acheté dans un fromagerie digne de ce nom). L’accord est tout simplement extraordinaire! L’acidité et la fraîcheur du vin viennent couper le gras du fromage pour nous rafraîchir agréablement. Le fromage vient relever les notes de miel du vin. Bref, ils se complètent à merveille.

Et c’est cela, la beauté du vin. La capacité caméléon à s’épanouir s’il est accompagné d’un plat qui le met en valeur. Et l’inverse est vrai aussi. Bien accompagné, le plat aussi sera relevé. Voilà pourquoi il est important de bien choisir son vin en fonction de ce que l’on mange.

Ce vin nous a été offert par Claudie et Maxime qui ne sont pas nécessairement amoureux des vins blancs, mais ils ont été surpris de voir à quel point l’accord se faisait bien. Je dois dire que j’ai aussi été très agréablement surprise car je n’avais jamais bu de vin de ce genre et franchement, c’était à se rouler par terre!

Je vous le recommande!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s